Mai 2017 18

actu

Le bilan électrique Breton en 2016

Posté dans Actualités

Le bilan électrique 2016, publié par RTE confirme que la région Bretagne est portée par une dynamique liée à la croissance démographique, qui se traduit par une augmentation de la consommation d’électricité nettement supérieure à la moyenne nationale (plus de trois fois en 10 ans). En 2016, la consommation d’électricité, corrigée de l’aléa climatique* est stable. L’autre fait marquant du bilan est la progression de la filière éolienne qui compte pour 47% de la production régionale.

Toutefois, avec une production qui couvre 14% de la consommation, et même si les énergies renouvelables continuent de progresser, la région reste toujours fortement dépendante des régions voisines. Cette dépendance et le caractère de « péninsule électrique » du territoire breton ont conduit à la mise en oeuvre du Pacte électrique breton, dont le dispositif ÉcoWatt fait partie, intégré dans l’axe « Maîtrise de la Demande en Electricité ».

RTE réalise et publie chaque année, le bilan électrique français, permettant de mettre à disposition des acteurs du territoire, des chiffres clés sur les caractéristiques du système électrique français.

L’évolution de la consommation d’électricité en Bretagne

En 2016, la consommation d’électricité des bretons est stable (21,3 TWh). Cette consommation en légère augmentation de 2,3% par rapport à 2015, en donnée corrigée de l’aléa climatique reste stable.

Cette hausse de la consommation électrique en Bretagne s’explique notamment par la forte croissance démographique depuis 2006 (+ 11,1%). Selon l’INSEE, la population bretonne a augmenté de près de 200 000 habitants entre 2006 et 2015.

En Bretagne, la consommation finale d’électricité est différente selon les consommateurs.
Les professionnels et les particuliers représentent 53% de la consommation globale régionale soit une hausse de 6% par rapport à 2015. La consommation finale des PME/PMI s’accroit légèrement depuis 2006 et atteint 9,2 TWh, soit une hausse de 1,6% depuis 2015. La consommation finale d’électricité des grandes industries est stable et s’équilibre (0,7 TWh)

consommation electricite

La production électrique en Bretagne

Le bilan électrique 2016 de la Bretagne illustre également une évolution du parc renouvelable régional (+5,4 % par rapport à 2015). La région offre des conditions climatiques particulièrement favorables à la filière éolienne, qui continue de progresser (+ 6,8 %) et représente plus de 47% de la production régionale.

Le parc renouvelable breton est également composé de l’hydraulique (stable), du solaire (+7%) et des bioénergies (+3,9%).

production electricite

La Bretagne dispose par ailleurs de perspectives de développement des énergies renouvelables importantes avec l’arrivée de l’éolien offshore : RTE est ainsi chargé de raccorder à son réseau la ferme éolienne flottante de Groix et Belle-Ile, d’ici 2020, et le parc éolien en mer de la Baie de Saint Brieuc, à l’horizon 2022. Ces sites permettront d’augmenter la capacité de production régionale de plus de 500 MW.

Ce qu’il faut retenir du bilan électrique de 2016 en Bretagne

  • Une stabilisation de la consommation (21 TWh)
  • Une stabilisation de la production (3,1 TWh)
  • La croissance du parc de production renouvelable (+ 5,4 %)
  • Une production régionale qui couvre 14% de la consommation
  • Une progression de la filière éolienne (+ 6,8 %)
  • Une région importatrice (86%)

 

chiffres_bilan_electrique_2016

 

*La consommation finale corrigée de l’aléa climatique correspond à la consommation finale qui aurait été observée si les températures enregistrées avaient été les températures de référence. Elle permet d’analyser les évolutions de la consommation en s’affranchissant des variations climatiques survenant d’une année à l’autre.

Retour aux Actualités