Face aux risques de coupures, apprenons à modérer notre consommation d’électricité.

La démarche ÉcoWatt a pour objectif d’inciter les Bretons à réaliser des Éco’Gestes pour modérer leur consommation en électricité, en particulier en hiver, aux périodes de pointe, le matin et entre 18h et 20h.

Un dispositif d’appel à la maîtrise de la consommation d’électricité

Affiche - EcoWatt BretagneCette démarche éco-citoyenne et gratuite invite les EcoW’acteurs à adopter les bons gestes énergie, pour répondre aux risques de coupure d’électricité en Bretagne, lors des pics de consommation.

Le dispositif ÉcoWatt déclenche des alertes lors des périodes à risques, dans l’esprit des journées vertes, orange ou rouges de Bison Futé, afin d’inviter les Bretons (particuliers, collectivités et autres institutions, entreprises et associations, scolaires) à pratiquer les bons gestes énergie.

La démarche ÉcoWatt Bretagne a été initiée en novembre 2008 par RTE, en partenariat avec la Préfecture de Région Bretagne, le Conseil régional de Bretagne, Enedis et l’ADEME. Le dispositif compte plus de 58 000 ÉcoW’acteurs.

Consommation électrique ouest

Exemple de courbe de consommation électrique dans l’ouest

Pourquoi le matin et entre 18h et 20h ?

Les risques de coupure interviennent sur les créneaux horaires de forte consommation. La consommation d’une journée varie en fonction des températures, de la nébulosité, de l’activité domestique et industrielle et les pointes de consommation n’ont pas lieu aux mêmes moments selon les régions.

En Bretagne, les plus fortes consommations interviennent le matin et le soir.

La tranche horaire pour les pics de consommation du matin est plus large que celle du soir et variable en fonction des journées. C’est pour cette raison qu’il est difficile de donner un horaire précis. En revanche, le soir, le pic est directement lié à la consommation domestique et se situe surtout entre 18h et 20h.

Retrouvez des exemples de bons gestes à réaliser à la maison et au travail en cliquant ici.

 

Ecowatt bretagne iconeJusqu’à 2 à 3% de consommation économisée

En 2012, 7 alertes orange ont été lancées entre le 2 et le 10 février. La mobilisation des 45 000 abonnés aux alertes a contribué à passer des pointes de consommation durant la vague de froid (Un pic historique a été franchi dans l’Ouest avec 18 000 MW, le 9 février 2012).

En effet, selon les estimations effectuées par RTE à partir des déclarations des EcoW’acteurs et de ses bilans de consommation, les effets des gestes des inscrits durant les 7 jours de froid, se sont traduits par une réduction de la consommation qui a pu atteindre jusqu’à 2 à 3% aux heures les plus chargées, l’équivalent de la consommation cumulée des villes de Quimper, Saint-Malo et Vannes.