Mar 2015 31

actu

Mieux comprendre les pics de consommation

Posté dans Actualités

En 2008, pour éviter les risques de coupure en région Bretagne, l’hiver, le matin et le soir entre 18h et 20h, la démarche ÉcoWatt a été lancée ! Ces heures ont été indiquée car c’est à ce moment-là que les risques interviennent le plus, lors des pics de consommation, en d’autres termes, sur les créneaux horaires de forte consommation.
Mais que sait-on vraiment de ce phénomène ?

Un pic de consommation, c’est quoi ?

C’est un instant T où la demande en électricité est plus élevée que le reste du temps. Plus simplement, on peut dire que la consommation est plus conséquente.
Pour le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, le but est de maitriser ces pointes pour garantir un service de transport de l’électricité optimum.

Ce qui se passe lors d’un pic de consommation

En Bretagne, il existe deux pointes de consommation sur une journée en hiver : le matin et de 18h à 20h. Concrètement, si nous observons le pic de consommation de 18h-20h du 11 février 2013 en Bretagne, nous constatons que nous passons d’une consommation de 2 993 MW à 17h30 à une consommation de 3 637 MW à 19h, soit une augmentation de la consommation d’électricité de 21,5% sur la région en 1h30 de temps. Cela représente plus de 4 fois l’équivalent de la consommation d’une agglomération comme Brest. Les pointes de consommation hivernales représentent des augmentations de plus de 20% en moyenne.

Les producteurs d’électricité doivent alors anticiper la demande et produire plus d’électricité, ce qui permet de répondre à cette demande plus élevée.
Lorsqu’RTE se rend compte qu’il risque de manquer d’électricité, il est en mesure de leur demander de produire davantage et de les dédommager pour cette production spécifique.

Le saviez-vous ? Toutes les sources de production d’électricité ne sont pas en mesure de répondre à cette demande, pour contribuer à passer le pic de consommation.
Le meilleur exemple est celui de la production photovoltaïque régionale qui ne peut produire dès la nuit tombée !

La différence été – hiver pour les pics de consommation

Le pic de consommation électrique annuel a lieu pendant la période hivernale, durant les périodes de froid. En effet, on constate que les pointes de consommation d’hiver oscillent entre 3 700 et 4 600 MW alors que celles d’été restent autour de 2 500 MW : les pointes de consommation de la période estivale sont donc moins significatives en Bretagne. Par ailleurs, elles n’interviennent pas sur les mêmes tranches horaires, mais en milieu de journée, entre midi et 15h.

Retour aux Actualités